Créez et maîtrisez votre cloud personnel avec CozyCloud !

Si vous suivez ce blog, vous êtes sans doute au courant de l’actualité High-Tech… Enfin je suppose. Du coup, vous n’êtes pas sans savoir qu’OVH a drastiquement baissé les prix de sa gamme de serveurs dédiés : les fameux Kimsufi.

Pour info, ce blog et toutes mes applications personnelles tournent sur le tout premier de la gamme : un petit Intel Atom 1,6GHz, 2Go de RAM et 500Go de disque que je partage avec deux amis. Nouveau prix d’OVH : 3€/mois ! A ce prix là, c’est donné !

Et à ce prix là, vous n’avez plus d’excuse pour supprimer vos comptes Google Drive, Microsoft SkyDrive, Dropbox et consorts, reprendre vos données en main et héberger votre propre « cloud » sur votre Kimsufi pour moins de 45€/an !

Attention tout de même puisqu’OVH ne vous fournit aucune garantie si le disque de votre serveur tombe en panne, ou sur la sécurité de votre serveur. Vous êtes maître de vos données, mais aussi responsable de leur sauvegarde, de leur intégrité et de leur sécurité…

Qu’est-ce que je vais faire avec CozyCloud ?

Agenda, contacts, mails, favoris web, flux RSS, comptes bancaires, chat, albums photos, « TODO list »…

En fait Cozy est un serveur NodeJS sur lequel n’importe qui va pouvoir développer son application. Du coup, de plus en plus de développeurs s’en emparent et proposent des applications qui vous seront utiles, ou pas. C’est à vous de choisir.

L’interface est vraiment… cosy, toute en AJAX. Vous naviguez donc entre les applications de manière très fluide et intuitive. D’ailleurs, le meilleur moyen de vous en rendre compte, c’est d’aller faire un tour sur la plate-forme de démonstration avant de vous lancer !

Installation de CozyCloud

Aujourd’hui pas d’article super long détaillant l’installation de Cozy car tout a été scripté et vous n’avez presque rien à faire. Heureusement d’ailleurs car le script prend quand même un certain temps à s’exécuter et il installe un sacré paquet de trucs !

La seule chose que je peux vous dire : n’essayez pas de l’installer sur une Debian autre que stable (c’est-à-dire testing ou unstable) C’EST LA GALÈRE (J’ai pas réussi…).

En fait il y a en moyenne 100 à 150 paquets à installer… Je vous laisse imaginer les problèmes de dépendances… Du coup je suis parti d’une machine virtuelle Debian 7 stable à jour.

Comme je vous le disais l’installation s’effectue via un script qu’il va falloir exécuter sur votre machine locale. Il enverra toutes ses instructions à votre serveur via SSH.

Ce qui suit n’est autre qu’une traduction des étapes d’installation proposées par l’équipe de développement, sur GitHub.

Sur votre machine locale donc, installez Fabric et fabtools :

sudo apt-get install python python-pip python-dev software-properties-common
sudo pip install fabric fabtools

Récupérez ensuite le script d’installation :

wget https://raw.github.com/mycozycloud/cozy-setup/master/fabfile.py

Si wget vous embête avec le certificat, utilisez l’option ‘–no-check-certificate’…

Puis exécutez-le 🙂

fab -H user@ip-server install

Un prompt vous demandera le mot de passe SSH s’il y en a besoin et fera son travail. Comme je vous le disais, une belle quantité de paquets va être installé (en moyenne 100 à 150, au bas mot). Certains seront même compilés sous vos yeux ! Par conséquent cela peut prendre un certain temps, surtout si vous n’avez pas une très bonne connexion au net. Soyez patient… Ou allez voir (ou revoir) les dernières Madames 😀 J’ai attendu une vingtaine de minutes pour ma part.

Premiers pas sur votre nuage

CozyCloud est une application NodeJS qui tourne derrière Nginx. Nous verrons la configuration de celui-ci un peu plus tard. Maintenant, il est temps d’accéder à votre nouvelle application. Rendez-vous sur https://ip_server (le httpS a son importance).

L’application va vous demander de renseigner un premier utilisateur afin de définir un administrateur.

CozyCloud - Enregistrement

Vous arrivez ensuite sur votre page d’accueil, où aucune application n’est installée pour le moment. Vous êtes d’ailleurs invités à aller faire un tour sur l’appstore de CozyCloud pour faire votre marché.

CozyCloud - Appstore

Franchement, c’est super agréable à utiliser, largement plus que ownCloud avec lequel j’ai eu quelques ennuis. Mon application tourne sur une VM avec 1Go de mémoire sans problème donc il passe largement sur un dédié. N’hésitez pas à tester, même en local sur votre machine personnelle. Je RE-CO-MANDE !

Pour ma part, c’est d’ores et déjà adopté et j’ai hâte de découvrir de nouvelles apps !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email