Le don du mois : Homebank

Le logo de Homebank

Oui je sais je n’ai pas pris le temps de publier d’article depuis le dernier don du mois. Et pourtant la suite de la série sur OSSEC est dans mes brouillons et bien avancée, j’espère que je trouverai le temps de la terminer au mois d’août.

En attendant je tiens quand même à mon don mensuel, et en ce mois de juillet il va à un logiciel que j’utilise depuis environ deux ans et demi maintenant (depuis que je suis entré dans la vie active en fait) pour maintenir à jour mes finances personnelles : Homebank.

C’est un logiciel libre (les sources sont sur launchpad) conçu pour vous aider à gérer vos finances personnelles de manière simple et intuitive. L’interface entièrement faite sous GTK+ est vraiment jolie et c’est notamment pour cela que je l’ai choisi par rapport à GnuCash.

Vous déclarez un ou plusieurs comptes bancaires de plusieurs types possibles (compte bancaire, d’épargne, etc), associez leur un ou plusieurs carnets de chèques et Homebank s’occupera de les compter tout seul. Puis vous pouvez ajouter des opérations de crédit ou de débit. Celles-y peuvent être catégorisées : alimentation, factures, impôts, revenus, salaires, etc.

Vous pouvez aussi créer des opération planifiées pour vos dépenses ou vos gains réguliers afin de ne rien oublier. Et une fois que toutes ces opérations sont correctement entrées dans Homebank celui-ci va pouvoir gérer des rapports de soldes sous forme graphique ou non.

C’est vraiment simple à utiliser et très joli. En plus de ça Homebank fonctionne sur toutes les plateformes (Linux, Windows, MacOS) alors pourquoi se priver ? La base de données générée se présente sous forme de fichier XML et donc facilement transportable. Pour ma part il est synchroniser sur mon cloud personnel à base de Seafile.

Des captures d’écran sont disponible sur le site, mais la dernière version du logiciel est un peu plus jolie.

Rapport de statistiques sous forme graphique

Rapport de solde sous forme graphique

Hop, 30 euros pour Homebank. Vous aussi pensez à soutenir le logiciel libre. Il a beau être gratuit, il a quand même un coût 🙂

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email