Montage automatique d’un partage SMB avec autofs

Un petit mémo sur l’utilisation d’autofs pour monter / démonter automatiquement un partage SMB. L’idée est d’avoir un répertoire (par exemple /media/nas/videos) qui, lorsqu’on y accède, monte automatiquement le partage SMB auquel il est lié.

Mon cas d’utilisation ? J’utilise l’excellentissime Kodi comme media center. Mes fichiers vidéo / audio sont sur un NAS Synology. Kodi va chercher mes bibliothèques dans /media/nas/videos, que je souhaite donc mapper au partage SMB de mon NAS.

On va donc utiliser un petit logiciel sous Linux qui s’appelle autofs, accompagné du paquet cifs-utils, normalement installé par défaut sous Ubuntu.

Ajouter une nouvelle map

La première étape consiste à ajouter une map via le fichier /etc/auto.master.d/maps.autofs (le nom de fichier est arbitraire, vérifiez juste que le dossier /etc/auto.master.d/ est bien appelé dans /etc/auto.master) :

mkdir /etc/auto.master.d
vim /etc/auto.master.d/maps.autofs
/media/nas /etc/auto.master.d/nas.smb --ghost,--timeout=30

Cette petite ligne signifie que /media/nas est la racine des partages SMB listés dans /etc/auto.master.d/nas.smb. Une fois encore les noms sont arbitraires.

Configurer les points de montage

On configure ensuite les points de montage. Pour mon exemple ça sera dans le fichier /etc/auto.master.d/nas.smb :

backups    -fstype=cifs,rw,uid=1000,gid=1000,credentials=/root/.nas-credentials ://192.168.100.241/Backups
downloads  -fstype=cifs,ro,uid=1000,gid=1000,credentials=/root/.nas-credentials ://192.168.100.241/Downloads
images     -fstype=cifs,ro,uid=1000,gid=1000,credentials=/root/.nas-credentials ://192.168.100.241/Images
music      -fstype=cifs,ro,uid=1000,gid=1000,credentials=/root/.nas-credentials ://192.168.100.241/Music
videos     -fstype=cifs,ro,uid=1000,gid=1000,credentials=/root/.nas-credentials ://192.168.100.241/Videos

Pour expliquer en détails, prenons la dernière ligne :

  • videos : est le nom du point de montage. Ça sera donc /media/nas/videos
  • -fstype=cifs : indique le type de système de fichiers (CIFS) suivi des options rw ou ro qui signifient respectivement Read/Write (Lecture/Écriture) et read-only (Lecture seule)
  • . uid et gid sont les identifiants du compte système à utiliser pour le montage

  • credentials : le chemin vers le fichiers qui contient les identifiants pour accéder aux différents montages SMB
  • ://192.168.100.241/Videos : l’adresse du NAS et le chemin du partage SMB

Fournir les identifiants

Le fameux fichier de credentials contient quelque chose de similaire à ceci :

username=nuc
password=lemotdepasse
domain=WORKGROUP

Et on n’oublie pas de le verrouiller :

chmod 600 /root/.nas-credentials

Le test

Tout est bon, plus qu’à tester ! Pour commencer on se la joue en mode manuel. On coupe le service et on le relance à la main, en debug :

systemctl stop autofs
automount -f -v -d

Un simple ls dans le répertoire qui va bien doit déclencher le montage et afficher le contenu du NAS 🙂
Si c’est le cas laissez tourner autofs en daemon avec systemctl et le tour est joué !

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email