[Preview] Sonerezh, la webapp qui met votre musique dans votre navigateur

Sonerezh_preview

Salut à tous, billet un peu exceptionnel aujourd’hui puisque j’ai décidé de commencer à partager avec vous un projet sur lequel je travaille avec mon ami @itomiix depuis bientôt 1 an maintenant : Sonerezh.

Qu’est-ce que c’est donc que ce truc ?

Vous connaissez Deezer ? Vous connaissez Grooveshark ? Sonerezh fait pareil, mais c’est vous qui l’hébergez, et c’est votre musique qu’elle diffuse. Sonerezh est donc votre plateforme personnelle de streaming audio !

Le boulot qu’il nous reste à faire est monstrueux car nous avons pleins d’idées, mais l’application commence à ressembler à quelque chose et propose déjà quelques fonctionnalités…

A quoi ça ressemble alors, Sonerezh ?

Une fois que vous avez indiqué à Sonerezh où se situe votre collection, l’application va scanner tous vos morceaux pour en extraire leurs métadonnées et les classer. Pour le moment Sonerezh sait lire les données des fichiers MP3, OGG, FLAC, et normalement WMA.

A partir de ces données, Sonerezh propose trois types d’affichage. Une liste simple de vos chansons (cliquez pour agrandir):

Sonerezh_affichage_par_titres

Une vue par artistes (cliquez pour agrandir):

Sonerezh_affichage_par_artistes

Et une vue par albums (cliquez pour agrandir):

Sonerezh_affichage_par_albums

Hum ça a l’air pas mal… C’est fait en flash c’est ça ?

Surtout pas ! L’ensemble de l’interface repose sur les dernières technologies HTML5 et CSS3. Nous nous efforçons de respecter les standards car nous voulions une solution simple, épurée, facile à utiliser et pas polluée par tout un tas d’informations pas forcément utiles. Sonerezh va à l’essentiel, vous permettre d’écouter votre musique partout, en toute légèreté !

En plus d’être épurée, Sonerezh doit s’adapter à la taille de votre écran que vous soyez sur PC, tablette ou smartphone, même si elle est prévue pour fonctionner sur PC.

Mais du coup, n’importe qui pourra écouter ma musique non ?

Non, Sonerezh propose un système de gestion d’utilisateurs avec deux types d’accès : l’administrateur, qui disposera des droits complets sur l’application, et le listener, qui ne pourra qu’écouter votre musique, ceci afin de partager votre plate-forme avec vos amis 🙂

J’ai 50 000 morceaux chez moi ça m’étonnerait que ça passe…

Pour le moment nous testons l’application avec environ 10 000 morceaux / 600 albums et il n’y a pas de raisons que ça ne fonctionne pas avec plus. Sonerezh est prévue pour fonctionner avec de grosses collections.

Et sous le capot on trouve quoi ?

Sonerezh est une application PHP entièrement développée avec l’excellent framework CakePHP. C’est une base robuste et fiable qui permettra à la future communauté d’apporter des améliorations plus facilement. Côté base de données on fonctionne avec MariaDB (ou MySQL). Les amateurs de développement web auront reconnu le fameux Bootstrap de Twitter, qui gère la mise en page.

L’application devrait donc fonctionner sur votre serveur personnel (ou Raspberry Pi ?) si vous disposez d’un serveur web (Apache et Nginx testés) et d’une base de données MySQL ou MariaDB.

Et il y a d’autres fonctionnalités ?

Bien sur ! Tout ce qu’un lecteur audio digne de ce nom puisse avoir : une gestion des playlists, une fonction de recherche, lecture / pause, suivant / précédent, lecture aléatoire… Nous prévoyons aussi le développement d’une API RESTFull afin de proposer des déclinaisons sur tous les types de supports.

Quand est-ce que ça sort ?

Pour le moment aucune date n’est prévue. Nous ne sommes pas en vacances, nous sommes étudiants, nous sommes passionnés mais nous ne développons Sonerezh que sur notre temps libre… Notre bébé sortira une fois qu’il sera prêt.

Et tout ça gratuitement ? Sans licence particulière ?

Cela reste à définir mais ce qui est sûr c’est que les sources seront ouvertes. La licence GNU GPL nous paraît appropriée.

Nous sommes impatients de vous proposer quelque chose de stable qui vous permette de partager votre musique mais comme vous pouvez le voir, il nous reste beaucoup de travail alors… patience…

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email