[Mémo] Remplacer un volume d’un RAID

J’ai fait une petite opération de maintenance ce matin sur mon RAID et j’ai dû remplacer un volume composant un RAID 1. Voici donc mon petit mémo pour avoir la procédure dans un coin au cas où…

Je pars du principe que j’ai un volume RAID 1 /dev/md0 formant un miroir entre /dev/sdb1 et /dev/sdc1. Je souhaite remplacer /dev/sdb1.

La première étape consiste à déclarer notre disque défectueux auprès de mdadm, l’outil de gestion du RAID, avec la commande suivante :

sudo mdadm --manage /dev/md0 --set-faulty /dev/sdb1

Une fois le disque déclaré comme défaillant, la commande suivante permet de le désactiver pour pouvoir le retirer en toute sécurité :

sudo mdadm --manage /dev/md0 --remove /dev/sdb1

Nous pouvons maintenant remplacer le disque par un autre tout neuf et repartir sur des bases saines. D’ailleurs si vous souhaitez vérifier que mdadm a bien retiré le disque :

sudo mdadm --detail /dev/md0
/dev/md1:
        Version : 1.2
  Creation Time : Fri Oct  4 21:25:11 2013
     Raid Level : raid1
     Array Size : 3906887360 (3725.90 GiB 4000.65 GB)
  Used Dev Size : 3906887360 (3725.90 GiB 4000.65 GB)
   Raid Devices : 2
  Total Devices : 1
    Persistence : Superblock is persistent
 
    Update Time : Wed Feb 19 10:27:11 2014
          State : clean, degraded 
 Active Devices : 1
Working Devices : 1
 Failed Devices : 0
  Spare Devices : 0
 
           Name : home:1  (local to host home)
           UUID : 46d3f396:6a789519:849e5643:d4c3246b
         Events : 53580
 
    Number   Major   Minor   RaidDevice State
       0       8       48        0      active sync   /dev/sdc1
       2       0        0        2      removed

Notre array est bien en mode dégradé

Une fois vos opérations terminées, vous ajoutez votre nouveau disque avec la commande :

sudo mdadm --manage /dev/md0 --add /dev/sdb1

Il n’y a plus qu’à attendre que le RAID se reconstruise. Avec près de 3To de données je crois que j’ai le temps d’aller boire un café ou deux…


Source : la documentation Ubuntu

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email