[Projet] Stockage NFS, Proxmox et première machine virtuelle

Je poursuis mes travaux concernant projet de fin d’année. Récapitulons d’abord ce que j’ai fait avec vous :

Comme la base de l’architecture est prête, on va pouvoir lier le cluster Proxmox au cluster NFS afin que ce premier puisse stocker ses machines virtuelles sur le deuxième. Capito ?

Mais par quel service commencer ?

Comme c’est ma première expérience en la matière, je suppose que commencer par un service de noms pourrait être un bon début. J’aurai ainsi la possibilité de définir mon nom de domaine et des zones DNS afin d’y voir plus clair dans le nommage de mes machines, auxquelles je pourrai accéder via leur FQDN.

C’est donc parti pour le serveur DNS, et c’est naturellement Bind9 que je choisis.

Préparation de Proxmox

Ajouter un stockage NFS à Proxmox

Je n’ai pas détaillé comment ajouter un partage NFS à Proxmox. C’est donc le moment où jamais. L’opération est similaire à iSCSI sauf qu’au lieu de choisir iSCSI vous choisissez… NFS.

L’interface de Proxmox est vraiment très intuitive et ne devrait pas vous poser de problème. Si vous êtes perdu, direction la documentation sinon, vous devriez obtenir quelque chose comme ça (mon partage s’appelle NFS0 et est disponible pour tout le monde) :

2013-05-20 14_32_08-Proxmox Virtual Environment

Veillez simplement à bien lier Proxmox au SAN via l’IP flottante gérée par Heartbeat (192.168.100.100 pour moi) sinon vous risquerez d’avoir un problème le jour où ça tombe en panne…

Envoyer une image disque (.iso)

Pour pouvoir créer une machine virtuelle vierge de Debian, il va falloir uploader l’iso de Debian sur Proxmox afin qu’il puisse l’utiliser.Plus précisément, il va falloir uploader un .iso sur un stockage Proxmox acceptant le type de contenu « ISO images ».

Cliquez sur un stockage dans le menu de gauche, choisissez l’onglet « Contenu » et cliquez sur « Upload » :

J'ai envoyé l"image de Debian sur le stockage local du nœud intitulé "atlas".

J’ai envoyé l’image de Debian sur le stockage local du nœud intitulé « atlas ».

C’est toujours aussi enfantin avec Proxmox…

Créer une machine virtuelle avec Proxmox

C’est très simple, vous cliquez sur « Créer VM » en haut à droite et vous suivez les étapes. Vous n’allez pas du tout être perdu si vous êtes habitué à VMware ou Virtual Box.

Informations générales VM Proxmox

Première étape : informations générales.

Choisissez le type d'OS que vous allez installer.

Choisissez le type d’OS que vous allez installer.

Sélectionnez l'image disque là où vous l'avez envoyée dans l'étape précédente.

Sélectionnez l’image disque là où vous l’avez envoyée dans l’étape précédente.

Paramétrez le disque-dur de la VM. Pensez à bien l'envoyer sur le SAN.

Paramétrez le disque-dur de la VM. Pensez à bien l’envoyer sur le SAN.

Configurer le CPU alloué (je ne connais pas encore cette partie à fond donc j'ai laissé par défaut).

Configurer le CPU alloué (je ne connais pas encore cette partie à fond donc j’ai laissé par défaut).

Puis la mémoire virtuelle (RAM) qui peut être allouée dynamiquement par Proxmox suivant une plage définie.

Puis la mémoire virtuelle (RAM) qui peut être allouée dynamiquement par Proxmox suivant une plage définie.

Et enfin la carte réseau, que je laisse par défaut.

Et enfin la carte réseau, que je laisse par défaut.

Confirmez, la machine devrait apparaître sous le nœud sur lequel vous l’avez configurée, dans la barre de gauche.

Première VM Proxmox

Et voilà ! C’était dur ?

Vous pouvez administrer votre nouvelle machine via l’interface web. Pour la démarrer, cliquez sur… « Démarrer » en haut à droite. Le bouton « Console » vous permet d’avoir accès à l’écran de votre VM grâce à un outil Java utilisant VNC.

Je m’en vais configurer cette première machine jouant le rôle de serveur DNS. Une fois prêt le tutoriel sera disponible dans la section « Mémo ».

Amusez-vous bien 😉

Cet article vous a plu ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

Twitter Facebook Google Plus email